Grande-Bretagne : le PDG de PMI réclame l'interdiction des cigarettes d'ici 2030



Jacek Olczak, le PDG de Philip Morris International (PMI), le numéro un mondial de l’industrie du tabac, a demandé au gouvernement britannique d’interdire les cigarettes à l’horizon 2030. Une demande qui fait écho à la stratégie de l’entreprise qui souhaite arrêter à moyen-terme la commercialisation de cigarettes pour se spécialiser sur des alternatives sans combustion.

Le patron du fabricant des cigarettes Marlboro a annoncé, à l’occasion d’une interview accordée au Sunday Telegraph, sa volonté d’arrêter la commercialisation de cigarettes au Royaume-Uni dans les dix années à venir et a demandé au gouvernement de Boris Johnson d’interdire les cigarettes d’ici 2030, comme il s’apprête à le faire pour les moteurs thermiques.

Philip Morris « voit un monde sans cigarettes et le plus vite cela se produit, le mieux cela sera pour tout le monde », a précisé Moira Gilchrist, la vice-présidente de PMI en charge de la communication stratégique et scientifique. « Avec les bonnes mesures en place, (PMI) peut arrêter de vendre des cigarettes en Grande-Bretagne d’ici 10 ans », a-t-elle ajouté.

Le groupe Philip Morris a engagé depuis 2016 une révolution copernicienne de son modèle économique qui prévoit l’arrêt progressif de la commercialisation de cigarettes et la montée en puissance d’alternatives sans combustion, notamment pour accompagner les fumeurs souhaitant arrêter la cigarette.

PMI a annoncé avoir notamment dépensé plus de huit milliards de dollars en dix ans pour le développement de son dispositif de tabac à chauffer, Iqos, qui serait selon l’entreprise de 90% à 95% moins nocif que des cigarettes traditionnelles, et qui s’est imposé comme le leader mondial du marché du tabac à chauffer.

Grâce à l’Iqos et à de nombreuses acquisitions dans les secteurs de la santé et des dispositifs de substitution à la cigarette (PMI a racheté le mois dernier le laboratoire danois Fertin Pharma et le groupe britannique Vectura Group pour près de deux milliards de dollars), Philip Morris a vu sa part de revenus issus de produits non combustibles passée de 0% à 25% en moins de cinq ans.

Jacek Olczak a annoncé la semaine dernière son ambition d’atteindre plus de 50% des revenus nets mondiaux du groupe grâce aux produits non combustibles d’ici 2030 et 100% à l’horizon 2030. Le patron de PMI a par ailleurs estimé que l’arrêt de la commercialisation de la cigarette pourrait avoir lieu plus tôt dans certains marchés comme le Royaume-Uni ou la Japon, dès 2030.