Carburant : Xavier Bertrand et Bruno Le Maire s’écharpent

La ristourne sur le carburant est devenue un sujet brûlant sur la scène politique française. Xavier Bertrand et Bruno Le Maire se sont affrontés sur cette question, chacun avançant ses arguments et ses chiffres. Décryptage d’un débat qui ne laisse personne indifférent.

Cropped Favicon.png
Par Paolo Garoscio Publié le 6 septembre 2023 à 8h23
Carburant Ristourne Debat Bertrand Le Maire Mensonge

Xavier Bertrand : une ristourne sur les carburants pour soulager les Français

Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-de-France, face à la flambée des prix du carburant, a plaidé pour une ristourne « de 15 à 20 centimes pour tous ». Il rappelle que l'année précédente, l'État avait accordé une ristourne de 30 centimes, coûtant 8 milliards d'euros.

En 2023, cette ristourne à la pompe a été supprimée. Elle a été remplacée par une aide forfaitaire de 100 euros, ciblée sur les ménages qui travaillent. Et même cette dernière aide devrait disparaître en 2024.

Bruno Le Maire : une proposition incohérente

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, a répondu fermement à la proposition de Bertrand, la qualifiant d'incohérente et irresponsable. Il estime que cette ristourne coûterait 12 milliards d'euros, un montant jugé incompatible avec les objectifs budgétaires de l'État. Bruno Le Maire pointe du doigt la politique fiscale de Xavier Bertrand dans sa région, mentionnant que ce dernier a choisi d'augmenter au maximum la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques).

Bruno Le Maire a déclaré : « La proposition de Xavier Bertrand coûte 12 milliards d'euros et n'est pas cohérente avec nos objectifs budgétaires et la sortie du quoi qu'il en coûte ».

Le gouvernement ment-il sur la ristourne sur le carburant ?

Face à la réponse de Bruno Le Maire, Xavier Bertrand s'insurge. L'évaluation du gouvernement à 12 milliards d'euros pour sa proposition, il n’y croit pas. Pire, il semble dire que le gouvernement ment.

Sur France Bleu, le 5 septembre 2023, Xavier Bertrand s'exclame : « L’an dernier, la ristourne avait atteint de la part de l’État 30 centimes. Je propose 15 centimes. 30 centimes, ça avait coûté pour le budget 8 milliards d’euros, et moi je propose la moitié comme ristourne et ça va coûter 50% de plus ? Mais il se moque de qui, là ! »

Ristourne ou pas ristourne ? Telle est la question

Au-delà de la joute verbale entre les deux hommes politiques, c'est le consommateur français qui est au cœur de ce débat. Avec un prix du litre d'essence flirtant avec les 2 euros, le pouvoir d'achat est en jeu. Xavier Bertrand accuse le gouvernement de profiter de cette hausse grâce à la TVA, qui s'applique à la fois sur la TICPE et sur le prix du pétrole.

Il déclare : « La vérité, c’est qu’on a aujourd’hui un litre d’essence qui est quasiment à 2 euros et on dit aux Français : il va falloir que vous vous y habituiez. Le rôle du gouvernement, c’est de trouver des solutions pour les drames du pouvoir d’achat du niveau de vie des Français ». Le débat sur la ristourne à la pompe est loin d'être terminé, et les deux hommes semblent déterminés à défendre leurs positions.

Reste que, selon l’Insee, la ristourne à la pompe sur les carburants a essentiellement profité… aux ménages les plus riches. Ce qui semble aller dans le sens de Bruno Le Maire.

Cropped Favicon.png

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Carburant : Xavier Bertrand et Bruno Le Maire s’écharpent»

Laisser un commentaire

* Champs requis