Énergie : voici le nouveau plan stratégique du gouvernement

Le 22 novembre 2023, le gouvernement français a dévoilé un plan stratégique pour transformer son paysage énergétique d’ici 2050. Alors que le taux de chômage s’élève à 7% au troisième trimestre 2023, cette stratégie vise non seulement à réduire la dépendance aux énergies fossiles mais aussi à dynamiser l’économie et créer des emplois.

Cropped Favicon.png
Par Grégoire Hernandez Modifié le 23 novembre 2023 à 12h19
gouvernement-energie-nucleaire-renouvelable-fossile

Le gouvernement souhaite produire de l'énergie localement

La France s'engage à sortir de sa dépendance aux énergies fossiles d'ici 2050. Un objectif ambitieux mais nécessaire. Actuellement, la consommation d'énergie finale du pays est composée à 37% de pétrole et 21% de gaz, majoritairement importés de Russie et du Moyen-Orient. Cette dépendance pèse lourdement sur le portefeuille des Français, avec des prix fluctuants et souvent élevés. La ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, souligne que produire de l'énergie localement permettra non seulement de maîtriser les coûts. Mais aussi de créer des emplois et d'installer des sites industriels en France. Le taux de chômage est élevé au trosième trimestre 2023, à 7 % environ.

Pour atteindre cet objectif, la France prévoit de massifier la production d'énergies renouvelables et de construire entre six et huit nouveaux réacteurs nucléaires EPR2. L'éolien en mer devrait atteindre une capacité de 18 gigawatts (GW) en 2035, tandis que l'énergie photovoltaïque devra doubler son rythme annuel de déploiement pour atteindre plus de 75 GW en 2035. L'éolien terrestre, quant à lui, verra ses capacités doubler à 40 GW. En 2035, les renouvelables pourraient ainsi constituer 65 à 73% de la consommation finale d'énergie. Ces mesures visent à assurer une transition énergétique tout en garantissant la sécurité et l'indépendance énergétique du pays.

Un objectif de réduire la consommation énergétique

Un aspect crucial de la stratégie est la réduction de la consommation énergétique. La France vise une réduction de 40 à 50% de sa consommation d'énergie d'ici 2050 par rapport à 2021. Cette réduction passera notamment par la rénovation de l'habitat, l'encouragement à l'utilisation des véhicules électriques, et le développement de technologies plus efficaces comme les pompes à chaleur. Valérie Pécresse a déjà annoncé qu'une aide va être mise en place pour les Franciliens à hauteur de 9 000 euros pour l'achat d'une voiture électrique.

Le gouvernement insiste sur le fait que la transition énergétique ne doit pas être un luxe mais accessible à tous. Des aides financières, telles que la prime à la casse et des bonus, sont prévues pour faciliter l'acquisition de véhicules électriques et rendre la transition plus abordable. À terme, cette stratégie vise à créer de nouvelles filières industrielles et à aligner les prix des solutions renouvelables sur ceux des solutions carbonées. Rendant ainsi la transition énergétique bénéfique pour tous les Français.

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Énergie : voici le nouveau plan stratégique du gouvernement»

Laisser un commentaire

* Champs requis