Immobilier : élargissement du PTZ, un nouveau coup de com’ ?

Bruno Le Maire veut rendre 6 millions de Français supplémentaires éligibles au prêt à taux zéro (PTZ) : vrai coup de pouce ou coup de com’ du gouvernement ?

Axelle Ker
Par Axelle Ker Modifié le 7 février 2024 à 17h56
PTZ, prêt taux zéro, crédit immobilier, annonce, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, logement, ménages modestes, primoaccédants, crise immobilière

Assouplissement du PTZ pour 6 millions de Français supplémentaires

Quelques jours après le Congrès HLM qui s'est tenu du 3 au 5 octobre 2023, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, a annoncé que les critères du prêt à taux zéro (PTZ) seraient prochainement assouplis. Selon ses déclarations auprès de nos confrères de Sud Ouest, « le barème et le plafond de ressources seront revus à la hausse. » L'effet de cet assouplissement pourrait permettre à « 6 millions de Français supplémentaires » de bénéficier de ce nouveau PTZ.

Dans un entretien accordé au Monde, Patrice Vergriete, le ministre du Logement, a annoncé l'ambition du gouvernement d'accorder plus de 40.000 PTZ en 2024 (bien loin des 6 millions de Français annoncé par le ministre de l'Économie) dans des zones spécifiques, cherchant ainsi à répondre à l'inadéquation entre l'offre et la demande. En ce sens, Bruno Le Maire a annoncé l'intégration de « 154 nouvelles communes » dans les zones tendues, reclassant ainsi ces localités en catégorie A (très fort déséquilibre entre l'offre et la demande de logement). Toujours selon les déclarations du ministre de l'Économie, ce ciblage géographique concernerait près de 4,5 millions de foyers.

Relancer le secteur de l'immobilier ou coup de com' ?

La réforme du PTZ intervient dans un contexte où de nombreux ménages éprouvent des difficultés à obtenir un crédit immobilier et à se loger : en 2022, près de 2,5 millions de Français attendaient un logement social. Les statistiques montrent que près de 60% des demandes de crédit immobilier sont refusées, touchant en majorité les personnes qui souhaitent acquérir une résidence principale et qui ont entre 30 et 55 ans. La construction de logements neufs a connu une chute constante au cours des 5 derniers mois : pour le 3e trimestre 2023, seulement 17.792 logements ont été pré-réservés, ce qui représente une diminution de 29,5 % par rapport à 2022. Le nombre de maisons pré-réservées a, quant à lui, diminué de près de 50 % au cours de cette même période. Les appartements n'ont pas été épargnés non plus, affichant un recul de pré-réservation de 40 % pour 2023.

Si l'assouplissement du PTZ peut apparaître comme une bonne nouvelle pour les ménages modestes et les primo-accédants, il ne faut pas oublier que les détails de ces nouvelles conditions n'ont pas encore été dévoilés. De plus, pour le PTZ, ce sont les taux d'intérêt qui sont pris en charge par l'État, autrement dit, par le contribuable. En somme, le gouvernement semble une nouvelle fois aider une partie des Français en sollicitant financièrement une autre... Par ailleurs, rien n'indique que la revalorisation du plafond du PTZ et les modifications de son barème encourageront les banques à accorder davantage de crédits immobiliers. Le PTZ est un coup de pouce pour les ménages modestes et les primo-accédants, mais il ne prend pas en charge la totalité des frais d'acquisition d'une propriété. En outre, si le nombre de PTZ a diminué de près de 26 % en un an, ce n'est pas en raison de ses conditions d'accès, mais bien parce que les banques ne prêtent plus. Avec la dernière revalorisation du taux d'usure pour les crédits de plus de 20 ans effectuée par la Banque de France le 1er octobre 2023, portant ce taux à 5,8 %, les banques hésitent à accorder des prêts, estimant que leurs marges ne sont pas suffisantes. Cette annonce de Bruno Le Maire est-elle un coup de com' du gouvernement ou un véritable coup de pouce pour les primo-accédants ?

Axelle Ker

Diplômée en sciences politiques et relations internationales, journaliste chez Économie Matin & Politique Matin depuis septembre 2023.

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Immobilier : élargissement du PTZ, un nouveau coup de com’ ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis