Prix de l’électricité : pour les associations, le gouvernement a menti

Face à une hausse inattendue des tarifs de l’électricité, les associations de consommateurs montent au créneau. Entre déception et indignation, la CLCV et l’UFC-Que Choisir dénoncent une décision qui va lourdement peser sur le budget des ménages. Et, surtout, les mensonges du gouvernement.

Cropped Favicon.png
Par Paolo Garoscio Publié le 19 juillet 2023 à 14h09
Mensonge Gouvernement Prix Electricite Augmentation Annonce Aout 2023 Associations

« Un coup de poignard dans le dos » pour la CLCV

« La sonnette d'alarme est tirée. » François Carlier, délégué général de l’association de défense des consommateurs CLCV, n'a pas mâché ses mots face à la récente annonce de l'exécutif : une hausse de 10% des tarifs réglementés de l'électricité au 1er août 2023. Selon lui, le gouvernement aurait « renié sa parole ». En effet, une précédente hausse de 15% avait déjà été appliquée en février 2023. Pour l'association Consommation Logement Cadre de Vie, cette méthode est jugée « inacceptable ».

Pour François Carlier, c’est simple : « le gouvernement nous fait un coup de poignard dans le dos dans le creux de l'été ». L’association rappelle en effet que l’exécutif avait à plusieurs reprises assurer que l’augmentation des prix de l’électricité aurait été de « 15% sur l’ensemble de l’année 2023 ». Or, la hausse de 15% a déjà eu lieu, et celle de 10% d’août 2023 vient s’ajouter à la première.

Hausse des prix de l’électricité : les conséquences pour les ménages

Le portefeuille des Français est directement impacté. Cette augmentation se traduira par une hausse de plus de 150 euros par an sur les factures des ménages. Les foyers modestes et de la classe moyenne seront particulièrement touchés. Dans un contexte où les prix alimentaires restent élevés, cette nouvelle est un coup dur pour le pouvoir d'achat. François Carlier souligne sur France Info que cette hausse sera particulièrement ressentie en fin d'année, période où la consommation d'électricité est plus importante à cause du chauffage.

Électricité : l'avis tranché de l'UFC-Que Choisir

« Un véritable scandale. » C'est ainsi que l'UFC-Que Choisir qualifie cette augmentation. Selon l'association, cette hausse contrevient aux précédentes déclarations du gouvernement concernant la mise en place du bouclier tarifaire. De plus, le gouvernement est accusé de minimiser l'impact réel de cette hausse sur les factures des consommateurs. « Au global, au 1er août, le TRV (et de facto toutes les offres qui y sont indexées) aura augmenté de 26,5 %. En base annuelle, et en reprenant le profil-type de consommation retenu par la Commission de Régulation de l’Énergie, c’est en réalité une hausse de 425 euros qui sera subie en moyenne par les consommateurs. » Pour certains, cette hausse pourrait même dépasser les 1 000 euros.

L'UFC-Que Choisir regrette également la méthode employée par le gouvernement pour annoncer cette hausse, la qualifiant de « mauvaise surprise ». L'association appelle le gouvernement à maintenir le tarif réglementé de vente de l'électricité à son niveau actuel jusqu'à la fin de l'année.

« Mark Twain disait « Il y a trois types de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges, et les statistiques ». Si le Gouvernement veut éviter que l’on fasse de ses propos une catégorie de mensonges à part entière, je l’appelle solennellement à corriger son erreur et à maintenir jusqu’à la fin de l’année le plafonnement du tarif réglementé de vente de l’électricité à son niveau actuel. » écrit Marie-Amadine Stévenin, présidente de l’UFC-Que Choisir.

Cropped Favicon.png

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Prix de l’électricité : pour les associations, le gouvernement a menti»

Laisser un commentaire

* Champs requis