Congé parental : la vision d’Aurore Bergé ne convainc pas

Le congé parental est un véritable sas de respiration pour les jeunes parents. Mais face à un usage insuffisant, selon le gouvernement, il est sur le point de connaître une métamorphose. Aurore Bergé, la nouvelle ministre des Solidarités, envisage une refonte majeure de ce dispositif. Les Français, eux, ne voient pas les choses de la même manière.

Cropped Favicon.png
Par Paolo Garoscio Modifié le 2 août 2023 à 14h03
Conge Parental Aurore Berge Temps Remuneration Avis Francais

Congé parental : la proposition d'Aurore Bergé

Aurore Bergé, récemment nommée ministre des Solidarités, a relancé le débat sur le congé parental. Selon elle, ce dernier est trop peu utilisé, notamment par les mères, en raison de l'absence de solutions de garde adaptées. Sa proposition ? Un congé parental plus court mais mieux rémunéré. Une idée qui, bien que soutenue par certains, a suscité de vives réactions au sein de la classe politique.

La durée moyenne actuelle du congé parental est bien inférieure à la durée théorique maximale de trois ans. Pourtant, cette proposition de raccourcissement a été accueillie avec scepticisme par de nombreux acteurs politiques. Sandrine Rousseau et Manuel Bompard, par exemple, ont exprimé leurs inquiétudes sur les réseaux sociaux, évoquant un possible « massacre du système social ».

L'avis des Français loin de celui du gouvernement

Un sondage YouGov pour Le HuffPost dont les résultats ont été publiés le 2 août 2023 montre que les Français sont partagés sur cette proposition. 45% d'entre eux sont défavorables à un congé parental raccourci mais mieux rémunéré, contre 33% favorables. Les femmes semblent particulièrement réticentes, avec 53% d'entre elles opposées à cette idée, contre 27% en faveur. Or, théoriquement, c’est en premier lieu à elle que s’adresse la réforme.

Les tranches d'âge influencent également l'opinion. Les 35-54 ans sont les plus réfractaires à cette proposition, avec 51% d'entre eux exprimant leur désaccord. À l'inverse, les plus de 55 ans sont moins hostiles, avec seulement 40% d'opposition selon le sondage. Ce qui paraît logique : ils ne sont quasiment plus concernés par une telle réforme.

Les enjeux du congé parental

Le congé parental actuel permet à un parent de suspendre son contrat de travail pendant un an, renouvelable sous conditions, sans rémunération mais avec la possibilité de bénéficier d'allocations. Cette proposition d'Aurore Bergé semble oublier que pour certains parents, le congé parental est financièrement plus avantageux que de reprendre le travail et de déduire les frais de garde de leur salaire.

Au-delà des aspects financiers, il y a également des enjeux éducatifs. Le rôle de la famille et de l'autorité parentale est régulièrement mis en avant par les responsables politiques. Il est donc essentiel de prendre en compte ces dimensions lors de toute réforme.

Cropped Favicon.png

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

1 commentaire on «Congé parental : la vision d’Aurore Bergé ne convainc pas»

  • tres bien

    Répondre
Laisser un commentaire

* Champs requis