Gérald Darmanin choqué par les rayons de « cuisine communautaire »

Cropped Favicon.png
Par Quitterie Desjobert Modifié le 21 octobre 2020 à 14h50
Gerald Darmanin Choque Par Rayons Cuisine Communautaire%20
282 MILLIONS €En 2019, le marché du halal dans les grandes surfaces pesait 282 millions d'euros.

Le ministre de l'Intérieur a créé la polémique après avoir déclaré sur BFMTV mardi 20 octobre être « choqué » de voir des rayons de « cuisine communautaire » dans les hypermarchés de France. Des propos qui n'ont pas manqué de faire réagir.

« Ça m'a toujours choqué »

Invité sur BFMTV mardi 20 octobre 2020, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est dit « choqué » par la présence dans les hypermarchés français de rayons de « cuisine communautaire ». « Ça m'a toujours choqué de rentrer dans un hypermarché et de voir qu'il y a un rayon de telle cuisine communautaire, c'est comme ça que ça commence le communautarisme ». Un avis qui a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter, le hashtag #DarmaninDemission arrive en numéro 1 des tendances et on peut lire notamment. « Génie : si on avait interdit les hypermarchés communautaires, l'attentat de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes n'aurait pas eu lieu ! #DarmaninDemission » ou encore « On commence avec l'assassinat d'un professeur qui enseignait la liberté d'expression. On passe déjà à la question du porc à la cantine. À ce train-là on va terminer avec un débat "Pain au chocolat ou chocolatine". #Darmanin #DarmaninDemission ».

« Je n'ai pas un mot à retirer à mes propos »

Du côté des politiques les réactions ne se sont pas non plus faites attendre. Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, invité sur BFMTV/RMC mercredi 21 octobre a déclaré : « Quand je fais mes courses, je vais au rayon 'produits bretons', parce que je suis breton. Et je vais vers les produits du terroir ». Le député du Finistère ajoute également : « Dans ma circonscription à Chateaulin, il y a une grande entreprise qui exporte 500.000 tonnes de poulets par an vers l'Arabie Saoudite et c'est du poulet halal. Alors je constate que quand ça permet à des filières entières de vivre, à des entreprises de prospérer, eh bien on considère qu'on s'adapte à la demande du marché, donc ce n'est pas un sujet ».

Plus tard dans la journée de mercredi, le ministre de l'Intérieur est revenu sur ses propos par le biais de son compte Twitter : « Je n'ai pas un mot à retirer à mes propos. Pas un. Oui le capitalisme a aussi une responsabilité dans la société, tout ne peut pas faire objet d'argent. Merci d'écouter mes propos en entier. Ils sont éminemment républicains. » Pas de changement de cap pour Gérald Darmanin qui maintient ses paroles malgré la controverse.

Cropped Favicon.png

Journaliste économique et politique

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Gérald Darmanin choqué par les rayons de « cuisine communautaire »»

Laisser un commentaire

* Champs requis