L’agenda politique de la semaine du 18 au 24 mars 2024

La semaine politique s’annonce intense en coulisses. Une bataille d’influence commence à s’organiser sur plusieurs textes importants.

Cropped Favicon.png
Par Cédric Bonnefoy Modifié le 18 mars 2024 à 16h41
agenda-politique-semaine-18-24-mars-2024

La fin de vie fracture la majorité

Emmanuel Macron entend accélérer sur l’épineux dossier de la fin de vie. Véritable serpent de mer politique depuis la dernière grande loi de 2005, le sujet divise la majorité présidentielle. Sur ce texte, l’exécutif joue gros, un peu comme lors du texte sur l’immigration. Porté par la ministre de la Santé, Catherine Vautrin, l’enjeu reste d’introduire ou pas en France une aide active à mourir. Face à ce dossier épineux, la majorité cherche à s’organiser pour éviter les divisions. Le sujet sera à l’ordre du jour d’une réunion du groupe de l’Assemblée Nationale le mardi 19 mars 2024.

Une nouvelle crise sociale à gérer pour le gouvernement. Cette fois, elle concerne la fonction publique. Les 8 organisations syndicales appellent à la grève le mardi 19 mars 2024. Ils entendent réclamer des hausses de salaires. Les enseignants vont se joindre à la mobilisation. En plus de la question salariale, ils souhaitent montrer leurs inquiétudes concernant la baisse annoncée du budget de l’Éducation nationale. Sans oublier de dénoncer, une fois de plus, le choc des savoirs promis par le gouvernement mais inapplicable en l’état d’après les enseignants.

Les LR entrent dans la bataille politique des Européennes

Le Parti Communiste Français tente un coup de force politique. Jeudi 21 mars 2024, à l’occasion de leur journée de niche parlementaire au Sénat, le groupe va soumettre au vote le CETA. Cet accord de libre-échange entre le Canada et la France adopté par l’Union Européenne en 2017 a été ratifié par l’Assemblée Nationale. Mais il n’a jamais été soumis au vote au Sénat. Dans le contexte actuel, post-crise agricole, l’enjeu politique est clair : montrer aux agriculteurs, en rogne contre ces accords, qu’ils ont été entendus en rejetant le texte. Un pavé dans la marre. Problème : certains, comme le gouvernement, mettent en avant les bénéfices de l’accord pour les produits français. Une bataille s’opère en coulisses. Les LR, majoritaires au Sénat, veulent voter de concert avec le PCF.

Les Républicains entrent dans la bataille des européennes. Le premier meeting de lancement de la campagne se déroule le samedi 23 mars 2024 à Aubervilliers en région parisienne. La tête de liste, François Xavier-Bellamy, a fort à faire. Distancée dans les sondages par le RN et la majorité présidentielle, la droite joue sa crédibilité. Surtout avec l’énorme échec de Valérie Pécresse aux dernières présidentielles.

Cropped Favicon.png

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «L’agenda politique de la semaine du 18 au 24 mars 2024»

Laisser un commentaire

* Champs requis