Culture : retour du “plan bibliothèques” pour les jeunes

Lancé en 2018, mais resté en sommeil depuis, la ministre de la culture Rima Abdul Malak relance le projet d’ouverture tardive des bibliothèques publiques pour les jeunes.

Axelle Ker
Par Axelle Ker Modifié le 7 septembre 2023 à 14h46
bibliothèques, plan bibliothèques, ministre de la culture, jeunes

Ouvertures tardives des bibliothèques : un projet en sommeil depuis 2018

Dès 2018, le président Emmanuel Macron avait évoqué l'idée, suite à la proposition de l'écrivain Erik Orsenna, d'étendre les horaires d'ouverture des bibliothèques publiques en soirée et le dimanche : le "plan bibliothèques".L'écrivain avait suggéré d'adapter les horaires des bibliothèques publiques en fonction de la population de leur commune : 50 heures hebdomadaires pour une commune de 20 000 habitants, contre 45 heures pour une commune de 10 000 habitants. Malheureusement, le manque de flexibilité de cette proposition avait laissé le projet en sommeil.

C'est notre ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, qui, lors d'une interview accordée à nos confrères de FranceInfole mercredi 6 septembre 2023, a relancé le projet avec le lancement de la campagne d'affichage, audiovisuelle et numérique #MaBibliothèque. La ministre a insisté sur l'importance de cette initiative  en soulignant « le pouvoir de la lecture (...) pour lutter contre la violence ». Cette déclaration faisant écho aux violentes émeutes de juin dernier.  Avec près de 15 millions d'usagers, les bibliothèques est l'un des tout premiers réseaux culturels en France.

Un projet qui reste difficile à mettre en place

Actuellement, seules 300 bibliothèques proposent régulièrement des ateliers pour les jeunes.  Afin de soutenir ce projet, la ministre de la Culture a annoncé la reprise du "plan bibliothèques" proposé par l'écrivain Erik Orsenna en 2018, en l'adaptant cette fois-ci par davantage de flexibilité pour les bibliothécaires. Ce plan vise à soutenir les 15 500 établissements publics, comprenant bibliothèques et points de lecture. Pour l'instant, aucun budget n'a été alloué à cette initiative. Néanmoins, la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, a profité de l'entretien pour rappeler l'aide financière de 120 millions d'euros octroyée l'année précédente aux collectivités territoriales pour ces établissements.

Les bibliothèques publiques et les points de lecture sont directement rattachés à l'administration de leur commune. Par conséquent, c'est le maire, avec son conseil municipal, qui détermine le budget annuel de ces établissements, le personnel et établit le règlement de l'établissement. Ils sont également responsables du choix des horaires d'ouverture de ces établissements. La mise en place de ces horaires reste donc complexe. Nous espérons que de nombreuses communes emboîteront le pas pour le bien de nos jeunes...

Axelle Ker

Diplômée en sciences politiques et relations internationales, journaliste chez Économie Matin & Politique Matin depuis septembre 2023.

Suivez-nous sur Google News PolitiqueMatin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Culture : retour du “plan bibliothèques” pour les jeunes»

Laisser un commentaire

* Champs requis